Nous remettre en marche

Une lettre d’André Gadbois datée du mois de juin rappelle le décès de Claude Lefebvre.
Je trouve important que la mémoire de ce grand homme éclaire notre site internet.
Michel Bourgault, webmestre.

Bonjour à vous du Réseau des Forums André-Naud!

En février 2006 se rassemblaient autour de Claude Lefebvre 19 prêtres qui, dans une lettre ouverte aux évêques du Québec, affichaient leur dissidence d’avec la position des autorités épiscopales sur l’homosexualité. Les réactions positives à cette lettre donnèrent naissance en octobre suivant au Forum André-Naud devenu par la suite le Réseau des Forums André-Naud (RFAN) ouvert à toutes les chrétiennes et tous les chrétiens catholiques intéressés à la promotion de la liberté de pensée et d’expression dans leur Église. Leur inspiration : la Parole de Dieu et les documents de Vatican II; leur guide : le théologien québécois André Naud.

Leader de ce mouvement de dissidence à l’intérieur de l’Institution catholique, Claude Lefebvre ne se ménagea pas pour en pousser autant l’étendue que la profondeur. Sans cesse en mouvement lui-même, souriant et détendu, accueillant et convaincu de la nécessité du dialogue, de grande rigueur, il marqua les travaux et les prises de position du RFAN.

 À la surprise de toutes et de tous, Claude est décédé le 9 juin 2011.

Comme un soleil, Claude avait coloré la vie et l’espérance de plusieurs personnes. Comme une éclaircie, il en avait invité plusieurs à s’associer à lui pour avancer vers la lumière prisonnière des idées toutes faites à jamais. Comme un printemps il nous avait donné le goût de croire à la force des bourgeons enneigés. Et c’est au printemps qu’il est décédé, à cette époque où les bourgeons sont éclatés. Toutefois les éclats des feuillus ne durent pas : il faut recommencer et recommencer, gratter les feuilles mortes et croire de nouveau à la robustesse des bourgeons malgré la froidure et la neige.

En ce deuxième anniversaire du décès de Claude, au nom de toutes et de tous je rends grâces à l’Éternel notre Dieu d’avoir connu ce chêne si accueillant et d’avoir bénéficié de sa fraîcheur. Et je te demande à toi, Claude, de nous faire tomber de temps en temps quelques glands sur la fraise pour nous réveiller et nous remettre en marche.

 André Gadbois,
Coordonnateur du RFAN

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La limite de temps est écoulée. Veuillez actualiser CAPTCHA.