Archives de mot-clé : pauvres

Des cardinaux de François pro-syndicaux

Les nominations de cardinaux faites par le pape François commencent à avoir des effets sur l’orientation de l’Église catholique. Aux États-Unis, l’appui de la conférence des évêques à une cause syndicale devant la cour suprême n’est pas passé inaperçu. Peut-on s’attendre à ce que l’assemblée des évêques du Québec adhèrent éventuellement à cette nouvelle évangélisation  ?

Centrale des syndicats nationauxLe pape François a nommé, en 2016, un trio de cardinaux américains, Blase Cupich, Kevin Farrell et Joseph Tobin qui influencent l’Église américaine, en la ramenant sur des territoires jadis occupés par l’Église. Le 26 févier 2018, le cardinal Tobin a indiqué que la conférence des évêques américains allait appuyer une demande syndicale devant la Cour Suprême des États-Unis d’Amérique. Les évêques américains évoquent l’encyclique Caritas in veritae de Benoît XIV pour justifier leur appui à Mark Janus, un syndiqué du secteur public de l’Illinois.

Dans un dossier porté devant le plus haut tribunal américain, les évêques américains ont décidé d’appuyer une revendication syndicale que l’on désigne au Québec comme la formule Rand. Elle consiste à retenir des cotisations syndicales de tous les travailleurs d’une entreprise qui font partie d’une unité de négociation, y compris de ceux ne faisant pas partie du syndicat. Un employé n’est jamais obligé d’être membre du syndicat accrédité de son entreprise, il peut adhérer à un autre; toutefois, il doit payer ses cotisations à celui qui est reconnu. Plusieurs, même au Québec, contestent cette formule de cotisation en invoquant la liberté d’association des travailleurs.

L’Église a toujours eu comme mission d’appuyer les plus faibles, souvent les travailleurs. Depuis la grève à Asbestos, cet appui a décliné au fils des années et on voit peu l’Église s’impliquer dans les questions concernant les travailleurs. Dans le récent dossier du salaire minimum à 15 $/heure, l’Église est restée sur les lignes de touche.  Si l’Église prenait une part active à ce débat, elle profiterait notamment d’un appui populaire.

Aux États-Unis, le cardinal Tobin ravive cette prise de position pro-travailleur, une fonction de l’Église. Il est le symbole de la germination de l’action de François en faveur des plus faibles, entre autres des humbles travailleurs. Pouvons-nous espérer voir les assemblées d’évêques québécois et canadien, se lever et appuyer des revendications de travailleurs au salaire minimum, en assumant un leadership. Après tout, donner suite aux encycliques, n’est pas la mission des évêques ?

 

L’Évêque des pauvres est mort

Maurice CoutureMgr Maurice Couture est décédé le 15 janvier 2018 et ses funérailles auront lieu le 5 février 2018. Il a été l’archevêque titulaire de Québec d’avril 1990 à décembre 2002. Il a été recteur-fondateur du Séminaire intercommunautaire de Cap-Rouge en 1965. René Tessier, porte-parole du diocèse de Québec, l’a qualifié d’« Évêque des pauvres ».

Il était proche de la faculté de théologie de l’université Laval. Le journal de la communauté universitaire, Le fil le décrivait ainsi:

« Ce communicateur hors pair a toujours su interpeller avec respect et authenticité la société québécoise dans ses multiples évolutions. Il a pris une part active à la réflexion sur des enjeux tels que les défis de l’éducation, l’accueil des immigrants et la place des femmes dans l’Église. Partisan d’une pastorale proche des gens, il appréciait l’insistance du pape François sur la notion de miséricorde et sa proximité des pauvres. »

Selon Radio-Canada, « Mgr Couture était reconnu pour ses prises de position avant-gardistes. Il était notamment favorable à l’ordination des prêtres mariés et il a milité pour une place accrue des femmes dans l’Église. » Dans une entrevue accordée à Radio-Canada en 2016, Maurice Couture entrevoyait le mariage des prêtres comme une voie plutôt incontournable pour l’avenir de l’Église.  Alain Crevier déplorait que Jean-Paul II, ne l’aie pas nommer cardinal, comme la tradition le commandait. Selon Pierre Maisonneuve, ancien journaliste, ce seraient les prises de positions sur le statut de la femme dans l’Église et le mariage des prêtres qui l’auraient handicapé.

Mgr Couture a été fait Grand officier de l’Ordre national du Québec en 2003. La notice disait notamment :

« Cet ecclésiastique soucieux de l’éducation de la jeunesse s’était illustré par son engagement pastoral dynamique, par sa solidarité forte avec les personnes marginalisées ainsi que par ses appels constants au partage et à l’entraide sociale. Il s’était démarqué en contribuant de près à fonder, à Québec, en 1990, l’organisme sans but lucratif Noël des enfants. »

Maurice Couture est né le 3 novembre 1926 et a été ordonné prêtre le 17 juin 1951. Il avait fait ses voeux perpétuels le 15 août 1948 chez les religieux de Saint-Vincent de Paul. Il a consacré les premières années de son ministère à la cause des jeunes en fondant notamment le Patro de La Baie dans la région du Saguenay. Il a été nommé Évêque de Baie Comeau en 1988 et archevêque de Québec en 1990. Il a présidé l’Assemblée des Évêques du Québec de 1993 à 1995.

Spectacle de Noël gratuit

Église Saint-Roch de QuébecDans sa présentation de la Journée mondiale des pauvres, le Pape François, nous dit qu’il ne suffit pas de parler des pauvres, ou de donner occasionnellement, il faut apprendre à se rapprocher personnellement de ceux qui sont moins nantis. C’est dans ce cadre que le Parvis de Québec vous invite à participer à un événement qui se tiendra à l’église St-Roch le 24 novembre, à partir de 17h30.

En effet, avant le spectacle, Le Parvis de Québec servira, dans le portique de l’église, une soupe à toutes les personnes présentes afin d’échanger avec des membres d’organismes qui s’occupent des démunis, ainsi qu’avec leur protégés qui seront présents.

0n invite instamment les sympathisants du Parvis de Québec à venir vivre en toute simplicité cet événement ou une partie du spectacle:

Spectacle de Noël gratuit
Parvis de l’Église Saint-
Roch, 590 rue Saint-Joseph Est
Vendredi 24 novembre 201 7
de 18h30 à 22h30

Pour une quatrième édition, un spectacle de Noël gratuit, durant lequel près d’une quinzaine d’artistes différents monteront sur scène, se tiendra à l’église Saint-Roch le 24 novembre à partir de 18h30. L’événement ayant pour but d’aider l’organisme Entraide Saint-Roch, vous êtes invités à laisser sur place quelques denrées non périssables qui serviront à garnir des paniers de Noël qui seront offerts aux familles dans le besoin.

Un tirage moitié-moitié aura lieu durant la soirée et les profits seront également remis à Entraide Saint-Roch. Les Cuisines collectives du Centre Le Bourg-Joie seront aussi sur place pour vendre friandises et marinades faites maison. Les Créations Lyzon participeront également à la soirée en tenant un petit kiosque d’artisanat. Des breuvages (eau, café, boisson gazeuse) vous seront offerts à prix populaires. Pour ceux et celles qui ne pourront assister au spectacle mais qui voudraient contribuer à l’événement, vous pouvez faire parvenir vos dons à:

Entraide Saint-Roch
160 rue Saint-Joseph est
Québec, QC G1K-3A7

Mon engagement envers les pauvres m’a transformé

« Ce sera une journée qui aidera les communautés et chaque baptisé à réfléchir sur la manière dont la pauvreté est au coeur de l’Évangile et sur le fait que, tant que Lazare git à la porte de notre maison (cf. Le 16,19-21), il ne pourra y avoir de justice ni de paix sociale. » écrit le Pape François dans son message où il décrétait que le 19 novembre de chaque année serait la « Journée Mondiale des Pauvres »
Le Parvis de Québec nous invite à faire nôtre le message de François. Pour nous aider à bien comprendre ce message, nous avons invité deux personnes qui, depuis des années, côtoient dans leur quotidien des gens qui ont eu moins de chances que la plupart d’entre nous dans la vie.
Hélène AnctilLe Parvis de Québec nous invite à faire nôtre le message de Ainsi, Hélène Anctil, qui depuis 21 ans sait se faire proche des protégés de l’Arche l’étoile à Québec, viendra nous faire partager comment ses contacts réguliers avec ces personnes ont marqué sa vie et l’ont amenée à changer sa façon de voir ces gens et tous les gens autour d’elle.
Pierre GravelDe son côté, M. Pierre Gravel, actuel directeur de la Bouchée généreuse, a, depuis 19 ans, côtoyé beaucoup de bénéficiaires de la Bouchée Généreuse et bien d’autres démunis dans ses parcours antérieurs. Dans ses échanges avec Hélène Anctil et l’animateur de la soirée, on découvrira à quel point ce rapprochement a bouleversé sa vie.
Cette soirée du Parvis veut nous aider à mieux comprendre cette phrase de François : « Si nous voulons rencontrer réellement le Christ, il est nécessaire que nous touchions son corps dans le corps des pauvres couvert de plaies … »
Vous êtes donc invités à vivre un moment d’intériorité et de compréhension de l’essentiel du message de Jésus de Nazareth. On vous attend.
Jeudi le 16 novembre à 19h30,
au sous-sol du Montmartre,
1669 Chemin St-Louis, à Sillery.
Contribution suggérée 5$