L’Évangile de la paresse

L'évangile de la paresseJésus disais à ses disciples de «  de prendre exemple sur les oiseaux, eux qui ne sèment pas, qui ne moissonnent pas, qui ne travaillent pas  ». Contredisant l’Opus Dei, qui affirme que «  l’homme est né pour travailler, comme les oiseaux pour voler  », le théologien François Nault affirme, non sans humour, qu’il existe de nombreux exemples évangéliques démontrant que l’oisiveté pourrait bien être une vertu dans son dernier ouvrage: « L’Évangile de la paresse  ».

Selon Louis Cornellier du Devoir, l’approche n’est pas inédite, puisqu’en 1939, «  dans un pamphlet intitulé L’Évangile de la paresse —  Nault, pas vaillant, a piqué son titre  —, le dessinateur et écrivain libertaire français Henri Gustave Jossot décrivait avec plaisir un Jésus flâneur et professeur de fainéantise.  »

Selon l’éditeur Médiaspaul, «  Ce petit livre n’est pas consacré à la démonstration d’une thèse. Pas d’argumentation ici. Un tel livre aurait été un peu trop fatigant à écrire, et suprêmement ennuyeux à lire. L’auteur se contente donc d’évoquer la sainte paresse, celle qui est enseignée dans la Bible et qui a été pratiquée avec grand art par le Christ. ».

François Nault est professeur à la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval (Québec).

Titre: L’Évangile de la paresse
JAuteur : François Nault
Année de publication: 2016
Maison d’édition: Médiaspaul
ISBN: 9782897600525 (2897600527)
Format: 160 p.
Prix approximatif: Papier: 19,95 $ Électronique: 13,99$

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Filtre anti-robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.