Le Forum n° 32, avril 2015

Liminaire, par André Gadbois

Lors de son discours de clôture à la fin du synode de 2014 sur la famille, François, l’évêque de Rome, a exprimé aux participants sa joie d’avoir vécu avec eux « un parcours solidaire », « un chemin ensemble » selon  ses propres mots… tout en les mettant en garde contre certaines tentations qui pourraient rôder autour d’eux (comme ça rôdait autour de Jésus) et compliquer le chemin de Vérité qu’il reste à faire : la tentation du raidissement hostile (s’enfermer dans ce qui est écrit – la lettre – et ne pas se laisser surprendre par le Dieu des surprises – l’esprit); la tentation de l’angélisme destructeur qui au nom d’une miséricorde trompeuse bande les blessures sans d’abord les soigner ou les traiter; la tentation de négliger la réalité en utilisant une langue précieuse et un langage élevé pour dire tant de choses et  ne rien dire… Ces 15 jours d’octobre dernier furent, selon moi, une sorte de chemin d’Emmaüs sur lequel marchaient, en compagnie du Ressuscité, des disciples un peu inquiets, certains plutôt déroutés, d’autres très confiants. J’aurais aimé les rencontrer sur la route et leur chanter un texte de John Littleton (même si je suis conscient que je fausse): « Je cherche le visage du Seigneur, Je cherche son image tout au fond de vos cœurs… Vous êtes le corps du Christ, vous êtes l’Amour du Christ, alors, qu’avez-vous fait de Lui? »

J’ose poser cette question car les pasteurs rassemblés au concile de Vatican II ont écrit et voté ceci (2309 pour et 75 contre): « Qu’on reconnaisse aux fidèles, aux clercs comme aux laïcs, une juste liberté de recherche et de pensée, comme une juste liberté de faire connaître humblement et courageusement leur manière de voir, dans le domaine de leur compétence. »1 Est-il osé alors d’affirmer que la famille, le mariage entre personnes de sexe différent ou semblable, l’échec et la rupture du couple, l’égalité homme/femme… est de leur compétence et que leur pensée devrait peser davantage dans la balance de notre Institution? Ces pères de Vatican II ont même affirmé et  voté «qu’il revient à tout le Peuple de Dieu… de scruter, de discerner et d’interpréter les multiples langages de notre temps et de les juger à la lumière de la parole divine, pour que la vérité révélée puisse être sans cesse mieux perçue, mieux comprise et présentée sous une forme plus adaptée. »2 J’aime bien cette phrase de Gregory Baum : «Même si Jésus a institué l’Eucharistie autour d’une table ronde symbolisant l’Église, la communauté fraternelle, cette dernière a par la suite décidé de célébrer l’Eucharistie comme rappel de sa hiérarchie, avec les laïcs dans la nef, et le clergé dans l’abside. »3 Dans notre Institution, la marche vers de véritables communautés fraternelles est longue et pénible. Nous devons reconnaître les très gros efforts accomplis par l’évêque de Rome actuellement pour augmenter le rythme de cette marche malgré le « raidissement hostile » présenté par plusieurs de ses collègues.

Dans la section 1 de ce Bulletin (Actualité), le théologien australien Paul Anthony McGavin qui a écrit au pape François nous donne un aperçu de ce qui pourrait être accompli pour réformer la Congrégation pour les évêques et susciter davantage la collégialité et la communication. Un autre texte, le Discours du pape aux participants à la rencontre mondiale des mouvements populaires le 28 octobre 2014, nous illustre bien comment l’évêque de Rome n’utilise pas « une langue précieuse et un langage élevé pour dire tant de choses et ne rien dire ». Sa pensée et son expression sont aussi claires et nettes que l’eau des sources qui chez nous dévalent au printemps. Lors d’événements qui secouent la société, il arrive que des « inconnus » sortent de l’ombre, nous rafraîchissent par leurs propos et leur attitude et alimentent notre espérance. C’est le cas du Père Zanotti qui a écrit aux dessinateurs défunts de Charlie-Hebdo et c’est aussi le cas des évêques catholiques du Niger qui, après l’horrible massacre qu’ils ont dû vivre de la part d’inconnus musulmans, ont décidé de renouveler par écrit leur amitié « à l’ensemble de la communauté musulmane de leur pays » avec laquelle ils travaillaient depuis des années. Toujours dans cette section Actualité, vous pourrez parcourir, grâce à mon généreux et habile collègue Denis Normandeau, l’entrevue que Frédéric Lenoir a donnée à l’émission Tout le monde en parle. Cette première section se termine par une opinion d’Anne Soupa qui, après Charlie, continue de croire en l’avenir et propose quelques orientations pour relever les défis qui s’annoncent.

La seconde section du Bulletin 32 (Dossiers) nous propose 3 documents reliés au prochain Synode sur la famille (octobre 2015). « Les divorcés remariés ne devraient plus être un sujet pour l’Église » : des propos de Mgr Vesco recueillis par Céline Hoyeau et Bruno Bouvet du journal La Croix. Un texte de André Gadbois sur les familles colorées.  Et « Le pape au pied du mur » : rédigé par Marie Lucile Kubsacki, extrait de Revue La Vie, octobre 2014.

La troisième section intitulée Spiritualité nous offre deux textes : une parabole de Pierre-Gervais Majeau (FAN de Joliette) qu’il a nommée Parabole de l’homme et de l’hirondelle et dans laquelle il nous invite à questionner et interroger notre demeure terrestre : « Si le Seigneur ne bâtit la maison… » chantait le Père Duval! Vous ne savez pas qui est le Père Duval? Alors vous êtes plus jeune que moi et peut-être vous le ferais-je connaître! L’autre article de cette section 3 provient, grâce à Denis N., du livre d’Anne Soupa : Douze femmes dans la vie de Jésus. Celui qui vous est proposé concerne Marie, la mère de Jésus. Les onze autres sont aussi très belles.

Et la dernière section du Bulletin présente le texte que les membres du FAN de Montréal ont réalisé pour l’acheminer au Synode 2015.

La 10e assemblée générale du Réseau des Forums André-Naud a eu lieu le 14 novembre à la SSJB de la Mauricie à Trois-Rivières comme les précédentes.Dix ans, il faut fêter ça!

  1. Gaudium et Spes, no. 62
  2. Idem, no 44.
  3. Gregory Baum, Vérité et pertinence, Fides 2014, p. 201.

Au sommaire

Section 1 : Actualités

  • Réforme de la congrégation pour les évêques, par Paul Anthony McGavin, p. 6
  • François et la rencontre des mouvements populaires Vatican, p. 10
  • Charlie et lettre d’un prêtre catholique, par Père Zanotti, p. 19
  • Entrevue avec Philippe Lenoir, par Denis Normandeau,  p. 21
  • Quelque chose a commencé, par Anne Soupa,  p. 26
  • Massacre au Niger, par Évêques du Niger,  p. 28

Sections 2 : Dossiers

  • Des familles colorées, par André Gadbois,  p. 29
  • Pape au pied du mur, Revue La Vie,  p. 31
  • Remariage sans toucher…, par Mgr Jean-Paul Vesco, p. 38

Section 3 : spiritualité

  • Parabole de l’homme et de l’hirondelle,  par Pierre-Gervais, p.41
  • Quand la bonne Nouvelle est un enfant, par Anne Soupa,  p. 42

Section 4 : Vie du réseau

  • Laissez-nous approcher, par Membres du FAN de Montréal,  p. 52

Pour vous abonner à un coût vraiment modique, suivez les indications à la page Le Forum.